La Foulée Trielloise – un bon profil pour débuter la saison

Et nous voilà, après un été passé sur la piste et en selle de VTT voilà la première mise sous dossard de la saison 2009/10. Au départ cette course aurait du être le premier point de contrôle pour voir si les dernières semaines ont porté leurs fruits mais une fois pris connaissance du profil de la course (260m de D+ sur 10km, voir le graphe ci-dessus) ce « test » a été reporté au 13 Septembre (10km plat à Conflans). Cette dernière semaine a été perturbée par l’angoisse avant une troisième opération de la paupière (qui finalement a été reportée d’une semaine) et j’ai franchement perdu l’envie pour cette course suite à la démotivation remotivation.
Tiga sera sur le 5km, qui consiste en une boucle.

 

Profil de la Foulée Trielloise : 260m de D+

La Trielloise a donc pu être envisagée très sereinement, zéro pression. D’où aussi la séance d’éducatifs la veille (histoire de finir avec cette foulée de stroumpf) qui me laisse des petites courbatures sans importance le matin de la course.

Après un petit échauffement entre amis on s’aligne sur le départ, 280 coureurs environ pour cette onzième édition: du beau monde, bronzé et de bonne humeur. Deux minutes avant le départ principal trois pompiers avec un brancard se lancent dans le but de mieux faire prendre connaissance de leur profession. Petit compte à rebours et on se lance. Dès le départ je sens que c’est un jours sans et me mets en mode diesel. Au bout de 500m ça commence à grimper sec: sur 1,2km pratiquement 65m de montée. C’est surtout le dernier bout de cette montée, très pentu et sur gravier qui est bien vicieux. Mon amie Agnès trailleuse dans l’âme et excellente grimpeuse est partie loin devant – un parcours idéal pour elle. Moi par contre je manque de repères, aucune idée quelle vitesse adopter sur un parcours aussi court et si valloné.


Profil cardio, moyenne de 175

Je continue mon chemin à mon rythme sans pour autant apprécier – heureusement on est souvent à l’ombre pour nous abriter du soleil qui pointe son nez du mois d’août, une petite brise nous rafraichit gentillement. Aussi gentils sont les Trielloisien qui sont postés devant chez eux (on traverse des zones urbaines/pavillonnaires) pour nous encourager.
Premier tour bouclé en 25min, je m’arrête au ravito pour boire un peu d’eau et prend le soin de ne pas balancer mon gobelet par terre (un vieux monsieur est en trin de les ramasser, je me voyais mal de le jeter devant son nez). Certainement du temps perdu mais je ne suis pas en mode sauvage aujourd’hui.
Pas plus d’amusement sur la deuxième boucle, je double un peu et me fait doubler, net net rien de gagné. Vivement la fin.
Au milieu du huitième km je retrouve quand même un brin de motivation et accélère un peu pour faire monter le cardio. Tiga qui avait fini son 5km depuis longtemps m’attend dans la dernière ligne droite et m’accompagne sur la derniere ligne droite où les copines m’attendent avec impatience et m’encouragent gentillement.

26 minutes pour boucler la deuxième moitié du parcours, bof. Je rends mon dossard (d’ailleurs la course est vraiment bien organisée), collecte quelques flyers pour les prochaines rdv pédestres et retrouve les autres. Agnès a fini en un temps canon et mérite son podium, Tiga a bien aimé sa boucle et tout le monde rentre avec le sourire.

Course très bien organisée avec un peu de public qui mérite son réputation de « 10km le plus dur du département », sympa pour commencer l’année.

(mon résultat définitif pas connu au moment de la publication)

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Thierry dit :

    Alençon-Médavy, c’est une très belle course sur route avec 4000 participants qui va de la ville au sommet de la forêt d’Ecouves. Il y a 3 côtes dont la dernière qui finit la course et qui fait 5 km. La distance totale est de 15,4km. Elle a lieu début avril. Tu es bien sûr invitée avec Tiga !

    J'aime

    1. Bambi dit :

      gloups, ça a l’air infernal !! 

      J'aime

  2. Thierry dit :

    Je connais Triel, j’ai des amis qui y habitent (tout en haut). C’est le point culminant de la région parisienne, je crois et les côtes y sont plus que sévères…. Avec ce type d’entraînement, tu es bonne pour Alençon-Médavy (15km).

    J'aime

    1. Bambi dit :

      chouette, c’est quand le A-M de 15km ?? Bambi à donf dans les cotes

      J'aime

  3. L'ami dit :

    c’est nul !

    J'aime

    1. Bambi dit :

      pfff

      J'aime

  4. L'Dingo :-)) dit :

    C’est la rentrée, Bambi fait ses classes.  Comment progresser alors ?   c’est très simple: tu deviens traileuse et change ton prénom en Agnès. Et comme ça les podium sont assurés ( cf foulée trielloise ou trace des ducs de savoie ) . hi hi .L’D.

    J'aime

    1. Bambi dit :

      c’est clair L’Dingo, mais je crains que ni la transformation en traileuse ni le re-baptême soient pour tout de suite je me garde ça pour ma prochaine vie !!

      J'aime

  5. Loicm dit :

    Bah, c’est la reprise !! pis de toute façon tu n’aimes pas les cotes. Ca ira mieux la prochaine fois

    J'aime

    1. Bambi dit :

      c’est clair !! merci et pis c’était un super entraînement

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s